Unité Pastorale de Soumagne-Olne

bandeau soumagne
           

                            Paroisse-St Lambert Soumagne-Bas (Liège-Belgique)

  Vie Paroissiale

Actualités

Annonces et intentions
de messes


Equipe Pastorale

La chorale


Equipe Pastorale

Journal Dimanche

Maison Jurdant

Vie associative

Nos écoles

Liens
_____
Les contacts



















La sacristie, Le sacristain, la sacristine,
Dans chaque église de notre Unité Pastorale, le sacristain ou la sacristine, c'est selon, est une personne laïque ou religieuse, qui a soin de la sacristie, c'est-à-dire du lieu de l'église où l'on conserve les vases sacrés (calices ciboires), les ornements, les vêtements sacerdotaux, etc... et du bon déroulement matériel des célébratations. Le sacristain prépare notamment tous les objets liturgiques nécessaires pour la messe.

les tâches:
- L'ouverture de l'église,  la préparation matériel des messes, baptèmes,
   mariages, funérailles où divers évènements.
- Il veille à la propreté et à la dignité de ce lieu de rencontre de l'homme avec
  Dieu
- Prépare ce qui est nécessaire à la célébration
- S'assure du bon fonctionnement de l'éclairage et du chauffage
- Veille à la bonne installation de l'assemblée
- Facilite la tâche du prêtre, des différents intervenants, en étant disponible pour
   les accueillir, les informer, les aider
- Avant et après chaque célébration, il range, vérifie, entretien, approvisionne,
  en  accord avec les responsables, actualiser l'affichage, signe d'une communauté
  vivante.
 












_






























Dernière révision de cette page: 20.07.2014

Unité Pastorale de Soumagne-Olne © 2014 - Photos et droits d'auteurs
_______________________
La sacristine
pour l'église de Soumagne
St Lambert
Madame Ghislaine BOURGEOIS,
Rue Alfred Defuisseaux, 17
4630 SOUMAGNE

Gsm: 0496/709.732
ghislaine.bourgeois@scarlet.be

La sacristie

La sacristie est l'endroit qui fait passer du monde profane à celui du culte, les officiants s'y préparent dans le calme et, si possible, le silence, pour entrer déjà le mieux qu'ils peuvent dans l'ambiance de la célébration. Elle doit être en ordre et propre, on ne peut y trouver accumulés les restes des célébrations précédentes.
Nous voudrions insister pour que le prêtre, quand il se prépare à la messe, trouve déjà tout disposé : les différents ornements qu'il va revêtir, les livres qu'il va utiliser. Même s'il est seul à faire le service de la sacristie, il vaut la peine qu'il prenne quelques minutes pour disposer d'avance ce qui lui sera nécessaire, au lieu d'extraire un à un, au moment de partir, les différentes pièces de son habillement et les différents instruments nécessaires. Rien ne contribue plus à apaiser l'esprit de tout le monde que ce temps passé à prendre successivement les cinq pièces qui composent normalement le vêtement liturgique de prêtre (amict - aube - cordon - étole - chasuble, le premier n'étant plus rigoureusement nécessaire si le col de l'aube est ajusté).
Jadis des prières étaient prescrites au moment de revêtir ces différents ornements, un peu modernisées, elles aideraient encore aujourd'hui à avancer vers le moment de la prière liturgique. Le vêture du célébrant doit aller de pair avec l'avancée des préparatifs de la cérémonie, les servants doivent connaître assez l'enchaînement des choses pour comprendre que le moment est venu pour eux d'allumer leur encensoir ou de mettre en état les cierges d'acolythe. Le prêtre doit se garder de mettre tout de suite tous ses ornements, ce qui l'amènerait à attendre le signal du départ déjà revêtu de la chasuble, ayant alors bien souvent la tentation de se déplacer dans cette tenue à travers la sacristie pour éteindre un bouton électrique ou pour répondre au téléphone. Par contre, s'il attend la dernière minute pour revêtir la chasuble, ce geste prend tout son sens et il n'y a plus le risque de le voir courir à droite ou à gauche sans dignité.